AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 NAM LEIGH (HM)

Aller en bas 
AuteurMessage
INSURGENT
keep calm and get wasted
avatar

Inscription : 01/01/2012 Messages : 31

MessageSujet: NAM LEIGH (HM)   Jeu 26 Avr - 15:15

Citation :
nom & prénom : nam, nom qui ne lui appartiendra jamais réellement. Elle se sent étrangère de cette famille qui pourtant lui a tout donné. leigh, douceur étrangère dont le prénom fleurit dans la bouche des gens qui l’interpellent.  
âge : vingt-deux ans que le temps s’acharne sur ses épaules frêles, mais elle ne se laisse pas abattre par le poids des conséquences qui rythment sa vie.
date & lieu de naissance : née en Irlande durant le mois de février 1996, naissance douloureuse le 27 du mois précisément, qui annonça d’emblée la vie chaotique de cet enfant qui venait de naître.  
origines & nationalité : La douceur de ses traits asiatiques contraste avec la beauté occidentale de sa mère. Enfant ne ressemblant aucunement à sa génitrice, elle sait depuis longtemps que sa beauté étrangère lui vient de ce père inconnu et lâche. De ce qu’elle sait sa mère est à moitié irlandaise, à moitié philippine et que ses yeux sont l’exact reflet des siens.  
cursus : étudiante poursuivant les envies de ses parents, seul moyen pour elle de rejoindre ses amis à Séoul, suivre la vie dont rêve ses parents adoptifs pour elle. alors elle a fait sa rentrée en communication, afin de se spécialiser en journalisme. mais elle ce qu'elle aime faire par dessus tout c’est cuisiner.  
métier : enfant privilégié qui n’a pas besoin de se salir les mains pour subvenir à ses besoins, parents aimant qui ne souhaitent pas la voir travailler d’avantage que ses cours. Observatrice, elle se permet de regarder ses gens qui s’activent pour répondre au moindre de ses désirs.
situation financière :appauvrie par la dépendance de sa mère à ses drogues qui la faisaient planer, elle a toujours bataillé pour s’offrir de quoi manger, jusqu’à ce qu’on la sépare de cette mère qui était déconnectée de la réalité. De petite fille sans avenir, elle est devenue cette gamine qui avait tout ce qu’elle voulait en un claquement de doigts, on la choyait, pensant ses plaies qu’elle cachait.
orientation : La poupée, elle se laisse facilement charmer par les corps musclés des éphèbes croisant son chemin. Elle n'a jamais remis en question sa sexualité, elle est attirée par le sexe opposé, les hommes font battre son myocarde, font monter le rouge à ses joues et lui font perdre ses moyens. Mais elle est aussi curieuse la gamine, et elle n'est pas contre l'expérience d'une nuit partagée avec une personne du même sexe qu'elle.

Citation :
Enfant qui a grandi trop vite, elle s'est toujours comportée comme la mère qu’elle n’a jamais eu auprès d’hansol et boo. Les savoirs en bonne santé, réchauffaient son myocarde. ◦ Épicurienne dans l’âme, elle a ce rapport avec la nourriture assez unique. Elle a toujours aimé mangé la gamine, des quantités qu’un humain lambda n’est pas capable d’avaler en une fois. Mais son corps ne lui a jamais imposé de limites, au contraire. ◦ Lee, malgré son appétit surdimensionné, elle maintient un poids stable et une énergie débordante. Elle a toujours aimé nagé la demoiselle, alors depuis petite, elle enchaîne les longueurs à la piscine du quartier. ◦ Énergie démesurée pour ce corps si fragile, Leigh s’offre rarement une minute de répit. Les idées fusent et sont toujours accompagnées des actions pour les réaliser. Mais elle a su se canaliser avec le temps la gamine, calquant son mode de vie sur celui des autres, elle se permet ces folies seulement en présence de ses deux acolytes. ◦ Même si l’eau est son élément fétiche, Lee a développé grâce à la danse classique des mouvements fluides. Danseuse étoile, elle faisait rêver le monde entier par sa légèreté. Mais elle a mis un terme à cette activité lorsqu’elle est arrivée à Séoul, le temps lui manquait et ses ambitions avaient changés. ◦ La nymphe connaît multiples langues, en plus de l’anglais et du coréen qu’elle maîtrise à la perfection, elle s'est essayée au Japonais, et a sublimé cette langue en l’apprenant (dans le seul but de pouvoir dire ses mots « omae wa mou shindeirou » dans les situations adéquates). ◦ Lee elle est comme tout le monde, elle a très vite été happée par la culture anime/manga/drama que pouvait lui offrir les pays asiatiques. Même si elle a dévoré des séries par milliers, Naruto reste sa favorite et elle est parfaitement capable de canaliser son chakra pour maîtriser boo ◦ La gamine, depuis très longtemps a cette facilité déconcertante à voir quand quelque chose ne va pas, et ne change son attitude qu’au moment où les barrières tombe et que les confessions lui parviennent. ◦ Derrière son visage de poupée, Lee cache un caractère assez volcanique et les gens se trompent souvent sur elle. Souvent prise pour la demoiselle en détresse, elle rappelle rapidement qu’elle n’a besoin d’aucun prince charmant pour la sauver. ◦ Elle a du mal à s’attacher la sirène, les relations lui font peur et surtout celles qui viennent la toucher en plein cœur. Plus adepte des relations d’un soir, que des relations sérieuses, elle se sent vite envahie et dépassée lorsque les choses peuvent devenir sérieuses.

Citation :
Attendre fait mal. Oublier fait mal. Mais ne pas savoir quelle décision prendre est la pire des souffrances.

▽▲▽

Douceur printanière, la gamine n’a cessé d’évoluer avec son temps. Caractère explosif contrastant avec sa coquille lisse, elle surprend les gens à chaque fois que ses lèvres pourpres s’entrouvrent pour parler. Les injures fleurissent dans sa bouche, et son tempérament volcanique fait reculer même les plus impétueux. Enfant abandonné, enfant rejeté, elle s'est élevée seule avant de trouver le foyer dont elle rêvait. Mature, bien, avant l’âge, elle a laisse bien trop tôt derrière elle, l’innocence de sa jeunesse. Gamine sans repère, elle a construit cette carapace qui lui est propre. Lee, elle a toujours grandi plus vite que les autres enfants, indépendante avant l’âge, elle a eu du mal à rentrer dans les cases. Hyperactive, révolutionnaire, elle a su mener son monde comme elle le voulait. Née pour diriger, elle s’impose facilement comme leader dans un groupe où les gens la connaissent peu. Protectrice, loyale, ses amis sont sa priorité et les gens qu’elle aime savent qu’ils peuvent compter sur elle. Elle a peu d’amis Lee, elle sait faire le tri dans sa vie, et se tourne souvent vers les mêmes personnes quand elle est dans le pétrin. Mais derrière cette assurance visible, se cache une poupée brisée par la vie. Mère dépendante à la drogue, qui ne cherchait qu’un moyen pour satisfaire son plaisir, plutôt que celui de son enfant. Père inconnu, sûrement de passage, qui doit ignorer la naissance de cette fille qui est la sienne. Famille détruite par les démons qui animent leur vie. Leigh est devenue cette adulte coincée dans un corps d’enfant, et maintenant cette enfant coincée dans un corps d’adulte. La gamine n’a jamais su s’adapter. Envahissante, elle l’est dans la vie de ceux qu’elle aime. Elle a besoin de sentir que le monde continue à tourner autour d’elle pour ne pas défaillir. Indirectement, elle ressent ce besoin d’être constamment rassurée, mais elle cache ses peurs et ses craintes, détourne d’une façon subtile les choses en sa faveur. Leigh, elle survit, plus qu’elle ne vit et se laisse doucement engloutir par les démons qui la rongent.


Dernière édition par INSURGENT le Jeu 26 Avr - 15:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
INSURGENT
keep calm and get wasted
avatar

Inscription : 01/01/2012 Messages : 31

MessageSujet: Re: NAM LEIGH (HM)   Jeu 26 Avr - 15:16

Citation :
(p a s t - dna doesn't make a family) Enfant maudite par le passé douloureux qui l’a construite. Ses souvenirs ancrés à jamais dans cette mémoire à long terme. Passé à oublier et pourtant à jamais rattaché à elle. Ce regard qu’elle croise dans le miroir tous les matins, lui rappelle sans cesse cette vie menée. Ses doigts se resserrent autour du lavabo et les images la submergent, comme si rien n’avait changé. Sa mère allongée sur le canapé trônant dans le salon, baraque délabrée, accueillant comme elle le peut la famille qui l’avait choisi. Leigh, elle observe cette mère absente, inconsciente de son incapacité à offrir une vie à sa petite fille. Doucement, les mains frêles et abîmées de la gamine se posent sur le visage de sa mère endormie. La froideur de ce corps ne la surprend plus. Elle aimerait être comme les autres petites filles Lee, elle voudrait avoir une mère qui s’occupe d’elle, qui rayonne à chaque fois qu’elle fait quelque chose… Mais cette mère n’a rien à lui offrir, à part de la mélancolie. Désemparée, la poupée ne sait plus comment faire pour avancer sans chuter. Sa joie est contagieuse, mais son rire résonne comme une ballade triste et ses sourires ne sont là que pour dépeindre une irréalité certaine. Enfant lâchée trop tôt à ce monde si effrayant, engloutie par ses peurs et incertitudes.

Leigh a besoin de temps pour ce faire à ce changement si brutal. L’obscurité laisse place à la lumière, mais elle est si vive, qu’elle laisse la gamine muette. Ses inconnus ne seront jamais ses parents, et ne comprendront jamais la souffrance qui l’anime. La facilité s’offre à elle, et les décisions à prendre ne reposent plus sur ses épaules frêles et pourtant ce danger, elle le ressent toujours dans ses entrailles. Le bonheur ne lui appartient et tout ça semble si irréel, que la poupée ne se sent pas légitime. Elle voudrait comprendre au fond d’elle ce qu’elle a fait de mal pour être ainsi séparé de sa mère. Enlevé du jour au lendemain à sa génitrice encore perdue dans les effluves de ses produits chimiques, elle n’a pus rien faire pour garder son enfant auprès d’elle. Elle a lâchement abandonné Leigh. Petite fille sans père, à qui on retire sa mère. Perdu dans l’illusion nouvelle d’une famille parfaite et aimante. Amour sur-protecteur que la gamine ne tolérera jamais.

(p a s t - no one get left behind) Boo, Leigh et Hansol. Trio diabolique, au tempérament si différent et qui pourtant s’harmonisent parfaitement. Amis loyaux, auprès des, qu’elle la poupée s’épanouit. Pilier, dynamisant chacun à leur façon sa vie devenue si monotone. Boo reste l’électron libre de votre groupe, il est celui qui la pousse le plus loin dans ses retranchements, s’amusant à tester ses limites. Éveillant sa colère à la moindre réflexion déplacée, et elle sait qu’il fait ça exprès pour la voir imploser, mais à chaque fois elle se fait avoir et anime le trio de ses coups de gueule explosifs. Hansol, c’est la force tranquille à ses côtés. Il est là constamment auprès d’elle, titille sa corde sensible et les poussent à être plus fort que les règles qui régissent leur vie. Protecteur de ses songes, il est celui qui fait tomber toutes ses barrières. Il est l’épaule sur laquelle, elle se repose. Alors qu’elle ressent le besoin d’être constamment forte pour Boo, elle sait se laisser aller auprès d’Hansol. Ils s’accordent à sa vie en parfaitement synchronisation.

Rencontré dans un parc, elle n’avait pas remarqué ses deux petits garçons qui jouaient les gros durs. C’est en les voyant fuir en sa direction, qu’elle fit enfin attention à leur présence. Ses iris se posèrent sur eux lorsqu’ils la dépassèrent, mais elle retourna rapidement à ses occupations. Elle n’aurait jamais pensé sauver la vie de ses deux idiots. Gamine turbulente, elle n’avait pas peur d’affronter plus fort qu’elle. Bonne comédienne, les larmes qui lui étaient montées aux yeux, avaient suffi pour calmer ses gros durs. Par cet acte, elle avait scellé à tout jamais son amitié avec Hansol et Boo.

(p r e s e n t - i'm surrounded by idiots) Séoul l’a vu débarqué, l’a vu grandir, l’a vu s’épanouir. De retour auprès de ses acolytes, elle a radicalement changé son mode de vie si tranquille d’Irlande. Les négociations ont été laborieuses, mais elle est parvenue à faire comprendre à ses parents adoptifs que sa vie devait se poursuivre loin d’eux. La distance avec ses deux meilleurs amis devenait insupportable et les voir sur un écran n’était plus suffisant à ses yeux. Alors, d’un commun accord, elle a rejoint la capitale flamboyante de la Corée du Sud. Scellant un pacte avec ses parents, une vie à Séoul avec ses amis, contre une éducation irréprochable dans le domaine qu’ils souhaitaient. Leigh n’avait rien d’une journaliste, rédiger des papiers pour satisfaire la curiosité des gens ne lui convenait pas.. Mais dans ses études qu’elle ne chérissait pas, elle trouva un peu dé réconfort en se rappelant quotidiennement, qu’elle était enfin auprès des gens qu’elle aimait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
NAM LEIGH (HM)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mike Leigh
» Biographie rédigée par James-Edward Austen-Leigh
» VIVIEN LEIGH
» [Leigh Brackett ] Le grand livre de mars Tome 2
» [Leigh Brackett ] Le grand livre de mars Tome 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Happy Hunger Games! And may the odds be ever in your favor! :: People are going to talk, whether you do bad or good.-
Sauter vers: