AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SORA HAWK (CYS)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
INSURGENT
keep calm and get wasted
avatar

Inscription : 01/01/2012 Messages : 22

MessageSujet: SORA HAWK (CYS)   Mar 16 Aoû - 16:09

Citation :
NOM : Hawk. Celui inscrit de partout dans l’établissement où tu étudies, celui dont on parle en bien comme en mal. Tu n’as que faire des rumeurs à votre sujet. Tu vis comme si ton nom n’avait pas d’importance particulière.
PRÉNOM : Sora, ta mère un jour t'as dit que ça signifiait ciel en japonais. Oui au jour d'aujourd'hui, tu sais toujours pas pourquoi, elle t'a fait cette confidence, mais tu l'aime bien ton prénom toi. En deuxième prénom, t'as Maël, à croire que ta mère c'était mis en tête de te trouver deux prénoms avec le même nombres de lettres. (et c'est même pas une fan de Scrabble).
ÂGE : Ca va faire vingt quatre ans que t'emmerdes le monde, que tu te pourris la santé que tu n'en fais qu'à ta tête.
DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Le 18 Avril 1992 à Paros (Grèce)
NATIONALITÉ : Grecque par le sang et Australienne par la terre.
ORIGINES : Grecque par sa mère et Française par son père. Un mélange subtile entre l'exotisme des îles grecques et la classe à la française.
STATUT CIVIL : Ta vie sentimentale est proche du néant, depuis trois ans tu l'as mis de côté, préférant t'amuser et profiter de la vie. T'as peur de t'attacher de nouveau à quelqu'un, t'as souffert une fois... Pas deux.
ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuel. T'as toujours préféré les courbes féminines.
OCCUPATION : Tu procrastines le plus souvent. Sinon tuu t'occupes simplement, faire du sport, faire la fête, fumer une bonne clope, observer de l'art, reproduire tout et rien sur du papier au crayon. Des choses simple qui t'occupent l'esprit le plus souvent.
SITUATION FINANCIÈRE : Riche. Ta famille roule sur l'or de part son statut prestigieux, et du boulot de ta mère. Vous ne manquez de rien, attisant la jalousie de certains.
UNIVERSITÉ FRÉQUENTÉE : Quelle question. C’est évident, t’as rejoint l’université Hawk dès l’obtention de ton baccalauréat. Pas par choix, ni par envie et aucunement par obligation, mais juste parce que c’était naturel pour toi de rejoindre l’université que préside ta mère. Ouais, histoire de faire bien et de pas recevoir les foudres de cette dernière.
ANNÉE D'ÉTUDES : Sixième années
CURSUS SCOLAIRE : Marketing (M) & arts plastiques (m)
CLUB/ASSOCIATION : L'équipe de football, la réserve animalière (lémurien) et la veillée loup garou.
TRAITS DE CARACTÈRE : je m'en foustime - joueur - séducteur - fêtard - bordélique - franc - force tranquille - optimiste - débrouillard - impulsif - un peu compétiteur (surtout au sport) - mauvais perdant -  

Citation :
Sydney, Australie - 2013
❝ and the end is only the beginning ❞


Une dispute, un grincement de pneu, des cris et le noir total.

Tu te réveilles subitement, lâchant un grognement s’échapper de tes lèvres portant instinctivement ta main à tes cotes. Le bruit assourdissant des machines à côté de toi ne font qu’accentuer ton mal de crâne. Tu passes ta langue sur tes lèvres pour les humidifier, et ta tête retombe lourdement contre le coussin. Le blanc qui recouvre les murs agresse tes pupilles et tu n’oses faire le moindre mouvement dû  à la douleur qui submerge tout ton corps. Dans un grincement la porte s’ouvre laissant apparaître ta génitrice, un café à la main et le regard fatigué. D’un mouvement lasse, elle relève la tête pour t’observer et met quelques secondes à analyser ton état actuel. « Oh mon dieu Sora, t’es réveillé. » Elle se précipite à tes côtés, laissant reposer son gobelet sur la table de chevet à ta droite avant de te prendre dans ses bras. Une grimace tord les traits de ton visage, mais tu sens en elle le besoin de sentir respirer, de te sentir vivant. « Je vais bien. » souffles-tu tout en caressant son dos du bout des doigts, chaque mouvements te semblent douloureux donc tu minimises tes gestes. Elle rompt votre étreinte, s’asseyant prêt de toi. « Sora de quoi tu te souviens ? » Tu fronces les sourcils. Ses traits se sont immédiatement tendus suite à sa question. Tu te souviens de rien. Juste que vous êtes montés dans une voiture avec Lou, Teagan et des potes à ton frère jumeau. Rien de plus. T’étais dans cette voiture et en te réveillant tu te retrouves dans un lit d’hôpital. « Maman où est Lou ? et Teagan ? Je sais qu’on était ensemble hier soir. » Sa main se referme sur la tienne et elle la sert fort, comme si elle essayait de se donner du courage. Tu sens qu’elle réfléchit aux mots à employer, à la façon d’aborder les réponses aux questions que tu venais de lui poser. Ses yeux brillent dû à l’émotion et tu sens qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Tu sens que tout ce qui sortira de sa bouche à partir de maintenant ne fera qu’agrandir la douleur que tu ressens déjà. « Ton frère est plongé dans un coma artificiel. Il a subit quelques blessures importantes et les médecins ont jugés bon de le plonger dans un coma le temps de la guérison. » Sa voix est chevrotante, tu sens qu’elle essaye d’être forte en face de toi. Tes doigts se resserrent autour des siens et t’inspires et expires doucement. Comment vous en êtes arrivé là. « Et Teagan ? » Elle plonge son regard dans le tien et tu comprends. T’as pas besoin de mots, son regard suffit à t’expliquer la situation. Ta main quitte la sienne et vient se poser sur tes yeux. Tu retiens les larmes qui trahissent de tomber d’une minute à l’autre, mais tu ne peux te permettre de flancher devant ta mère qui a tellement subi. « Vous êtes les seuls survivants, tous les autres ont succombé à leur blessures dans la nuit. » Un sanglot s’échappe de tes lèvres et tu n’arrives plus à réfléchir correctement. Tu n’arrives pas à croire qu’on t’es retiré la seule personne que tu as aimé le plus au monde. La douleur écrase ton palpitant, te faisant suffoquer. Ta respiration s’accélère et t’étouffes sentant que l’oxygène te manque. Tu fais une crise de panique et ne trouve aucun moyen pour l’atténuer. Ta mère se précipite à l’extérieur de ta chambre, hurlant qu’elle a besoin d’aide et deux infirmières te prennent en charge. T’imposant rapidement un rythme régulier à reprendre pour ta respiration. « Laisse .. moi .. voir .. Lou .. » Ta mère secoue vivement la tête, mettant fin en à peine une seconde à ta volonté. « Pourquoi ! » hurles-tu. Ta respiration redevenue calme, t’extériorises enfin ta douleur. « Ne joue pas à la mère parfaite, laisse moi le voir. C’est mon frère jumeau, il a besoin de moi ! » Tu n’as jamais qualifié votre relation de fusionnel, cette théorie qui dit que les jumeaux sont connectés c’est du bidon, mais tu sais qu’au fond tu peux pas vivre sans lui et inversement, et dans ce genre de situation t’as besoin de lui plus que quiconque. Tes paupières s’alourdissent, ta voix se fait de plus en plus inaudible et de nouveau le néant.

Sydney, Australie - 2014
❝ Now I'm breathing once again ❞


Imogen se gare devant ton appartement que tu partages occasionnellement avec ton frère jumeau quand l’envie de vous évader de l’université vous prend. Elle te regarde, se mordille la lèvre inférieur un toc régulier chez elle quand elle ne sait pas quoi dire ou quand elle est gênée. Un fin sourire se dessine sur tes lèvres. T’as tellement de choses à lui dire, à te faire pardonner depuis le décès de sa soeur, mais t’y arrives pas. Tout chez elle, te fais penser à Teagan et surtout ses yeux, ce regard bleu te fait immédiatement perdre pied et c’est pour ça que tu ressens le besoin de t’éloigner d’elle. « Je peux monter ? » demande-t-elle finalement de sa voix douce. Ton regard se fixe sur un point imaginaire en face de toi et tu ne sais quoi dire. Oui, tu voudrais qu’elle monte, que vous redeveniez comme avant, qu’elle redevienne cette meilleure amie dont tu as besoin, cette fille qui a toujours su trouver les mots justes pour te calmer, te faire rire … Et d’un côté, tu te refuses de t’attacher de nouvelle à elle de peur de la perdre comme sa défunte soeur. « C’est pas une bonne idée. » Tu grattes le bandage à ta main gauche, laissant un silence pesant s’installer dans le véhicule. Tu la sens bouger à côté de toi, tu entends ses doigts se refermaient autour du volant de sa voiture. « T’ES SERIEUX SORA ! » hurle-t-elle à ton encontre. Ton regard se plonge automatiquement dans le sien et les larmes dans ses yeux te surprennent automatiquement. Elle se lance dans un monologue remplie de reproche. Elle t’explique tout ce qu’elle a ressenti depuis la mort de sa soeur jusqu’à aujourd’hui. A quel point elle t’en voulait pour ce qui c’était passé. La remise en question de votre amitié, la douleur et le chagrin qu’elle a du affronté seule. Elle n’omet aucun détail et te crache aux visages tes quatre vérités. Les larmes finissent par couler le long de ses joues rougies et ses lèvres tremblent un peu plus. A bout de souffle et sûrement après avoir tout balancé, elle se calme finalement. Tu n’avais rien depuis tout ce temps la laissant parler, extérioriser tout ce qu’elle avait sur le coeur depuis tout ce temps. Tu sens mal d’apprendre si longtemps après tout ce qu’elle avait ressenti, toi qui habituellement était le premier sur sa liste lorsqu’elle avait besoin de parler. Ta main passe dans son cou et tes lèvres viennent se déposer sur le sommet de son crâne. « Je suis désolé. » murmures-tu contre son cuir chevelu. Ses sanglots reprennent de plus belle et elle s’accroche à ton tee-shirt comme à une bouée de sauvetage. « Enfin de compte monte, je pense qu’on a plein de choses à ce dire. » Imogen hoche la tête, ne pouvant faire plus à cet instant. Tu te rends compte que dans cette situation tu n’as pensé qu’à toi, sans penser que aux autres. T’as fait taire ta propre souffrance en oubliant tout le reste. Tu t’es protégé en premier dans cette histoire et tu ne remarques qu’aujourd’hui que d’autres ont autant souffert que toi.

Hawk University - 2016
❝ Tomorrow when the war began ❞


Huit heures du matin et déjà tu te retrouves à marcher dans les couloirs de l’université. Lou a tes côtés ne cesse de te parler de quelque chose depuis que vous vous étiez retrouvé, mais impossible pour toi de comprendre ce dont il parle. Si tu calcules bien, vous vous êtes couchés à cinq heures avec les gars et ton réveil à sonner sûrement deux heures et demie plus tard. La souffrance. Tu ne cesses de bailler, sentant sûrement encore l’alcool et la cigarette. Un bref coup d’oeil sur ta gauche pour voir si ton frère était toujours là, te stoppe dans ta marche. Il est où ce con ?  « Sora ! » lâche une voix trop familière à ton goût. Oh non le connard ! Il a pas osé te faire ça. Thaïs s’approche rapidement vers toi, commençant à déblatérer tout un tas de choses que ton cerveau n’arrive pas à assimiler. Tu fronces les sourcils, et les lèvres de ta soeur ne cessent de se mouver. « Sora tu m’écoutes ? » Euh. Ta bouche s’ouvre pour aussitôt se refermer et tu secoues la tête négativement. A quoi bon mentir, elle te grillerait en quelques secondes. « T’as encore fait la fête hier soir ? » Encore une question. T’hausses les épaules tout en grattant ta nuque. T’irais bien te recoucher maintenant. Elle commence à te sermonner, à te rappeler encore une fois que tu fais de la merde et que si tu continuais comme ça rien de bon ne t’arriverais. « Oh arrête de me casser les couilles Thaïs, j’ai déjà maman pour ça pas besoin d’une deuxième mère merci ! » T’étais grognon quand tu manquais de sommeil et de caféine, alors malheureusement ta soeur en récoltait les frais. Elle fronce les sourcils à son tour et une guerre visuelle s’installe entre vous avant que tu lèves les yeux au ciel avant de soupirer. Pourquoi t’as une famille aussi chiante sérieux. C’est à ce moment que ton frère entre dans ton champ de vision, hilare. Tu le hais autant que tu l’aimes. Un sourire en coin se dessine sur tes lèvres et naturellement ton doigt se pointe vers Lou. « Oh regarde y a Lou là-bas Rus.. euh Thaïs ! » Instinctivement elle tourne la tête vers ton frère et tu ne prends pas plus de quelques secondes avant de te tirer loin d’eux. Tu ris tout seul au regard surpris que ton frère t’a lancé au moment où tu as balancé ouvertement sa cachette. Il avait qu’à mieux ce cacher ce con ou à se barrer complètement. Tu jettes un regard à ta montre et tu décides d’un commun accord avec toi même de sécher les cours et d’aller te recoucher. Trop de prise de tête en si peu de temps c’est trop pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
INSURGENT
keep calm and get wasted
avatar

Inscription : 01/01/2012 Messages : 22

MessageSujet: Re: SORA HAWK (CYS)   Dim 2 Juil - 22:43

Citation :
Bon alors de ce que je sais pour l'instant :hm: Sora c'est la force tranquille, il se prend pas la tête le gars, il vit au jour le jour et ne se projette jamais (je pense qu'il a peur en fait de se créer un avenir). Il assume tout ce qu'il fait, vit et dit, il vit à 100% et dépasse souvent les limites que son corps lui accorde. Il a perdu sa copine dans un accident de voiture où se trouvait Lou et Sora aussi, je pense qu'il s'en ai jamais remis. Depuis il n'a fait qu'enchaîner les plans fesses, sans réellement tomber amoureux, parce qu'il se l'interdit un peu au fond. La première année je pense que pour lui ça a été la plus difficile. Puis je pense que quelqu'un, voir sa famille l'aurait poussé et il aurait fait de son caractère un peu jovial, toujours de bonne humeur, à faire la fête (etc) une carapace aussi dur que la pierre, personne ou presque n'est au courant de cette accident, enfin il garde sa pour lui .. Il craque des fois, mais il arrive le plus souvent à le cacher. De ce fait il est tombé dans tout les vices fumer, boire, coucher sans compter MDRR il ne met pas de côté pour autant son avenir, je pense qu'il aura un intérêt tout particulier pour l'art, je le vois bien dessiner beaucoup, un passe temps qu'il garde pour lui j'imagine, quelque chose qui lui permet de s'évader quelques minutes voir des heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
SORA HAWK (CYS)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Happy Hunger Games! And may the odds be ever in your favor! :: People are going to talk, whether you do bad or good.-
Sauter vers: